Culture

1/ Faciliter l’accès à la culture.

  • Nous créerons un Pass Culture de 500 € pour tous les jeunes de 18 ans, qui leur permettra, via une application dédiée, d’accéder aux activités culturelles de leur choix : musée, théâtre, cinéma, concert, livres ou musique enregistrée. Il sera financé de manière minoritaire par l’Etat, et cofinancé par les distributeurs et les grandes plateformes numériques, qui bénéficieront du dispositif.
  • Nous ouvrirons les bibliothèques le soir et le week-end.

Les bibliothèques sont aujourd’hui ouvertes 41h par semaine dans les grandes villes de France, contre 98h à Copenhague. C’est une inégalité fondamentale : ce sont ceux qui n’ont pas accès, chez eux, à la lecture ou à une activité culturelle, qui en pâtissent le plus.

Dans une logique de contractualisation avec les collectivités locales, l’État prendra à sa charge les dépenses supplémentaires liées à l’ouverture en soirée et le dimanche des bibliothèques municipales et poursuivra le plan de mobilisation en direction des bibliothèques universitaires.


2/ Soutenir les artistes et la création.

  • Nous maintiendrons l’effort financier de l’État en faveur de la culture et créerons un fonds d’investissement de 200 millions d’euros dédié aux industries créatives et culturelles françaises. En contrepartie, nous aurons une exigence d’efficacité : toutes les politiques publiques en faveur de la culture seront évaluées.
  • Nous pérenniserons et adapterons le statut d’intermittent du spectacle, qui est un outil au service de la politique culturelle.


3/ Défendre un meilleur partage de la valeur, au profit des créateurs.

  • Nous agirons au niveau européen pour rétablir une concurrence équitable entre les grands acteurs numériques et les autres acteurs économiques : ils seront soumis aux mêmes obligations, notamment fiscales, dans les pays où les œuvres sont diffusées.

Encore une question ? Contact Contact