Pouvoir d'achat

1/ Soutenir le pouvoir d’achat des classes moyennes et populaires.

  • Nous supprimerons la taxe d'habitation pour 80% des Français.

Le montant moyen de la taxe d’habitation est de 600 € aujourd’hui. Il s’agit d’une taxe injuste : un couple qui paie moins de 500 euros de taxe d’habitation à Paris en paierait par exemple plus de 1400 s’il habitait à Argenteuil. Nous souhaitons donc réformer en profondeur cet impôt : en 2020, 4 Français sur 5 ne paieront plus la taxe d’habitation. Concrètement, un couple avec deux enfants sera exonéré de taxe d’habitation tant que son revenu fiscal de référence sera inférieur à 5000 euros par mois. Les ressources des collectivités seront entièrement préservées : l’Etat paiera la taxe d’habitation à la place des ménages et à l’euro près.

  • Nous prendrons en charge à 100% des lunettes et des prothèses dentaires et auditives.


2/ Soutenir le pouvoir d’achat des actifs.

  • Nous diminuerons l’écart entre salaire brut et salaire net.
    • Suppression de 3,1 points de cotisations salariales et cotisation chômage
    • Augmentation de la CSG d’1,7 point, ce qui rapporte autant que la diminution de charges parce que la base est plus large. C’est aussi un élément de justice, car il permet de faire financer la protection sociale par une base plus large que le travail 
    • Nous protégerons les plus modestes : les 40% de retraités les plus modestes seront exonérés de cette augmentation de CSG.
  • Nous augmenterons la prime d’activité pour que la reprise d’emploi se traduise par un revenu additionnel conséquent. Cette réforme concernera 2,4 millions de foyers, dont 400 000 jeunes et 500 000 familles monoparentales.

Au total, grâce à ces deux dernières mesures, un salarié au SMIC touchera chaque mois 100 euros net supplémentaires. C’est l’équivalent d’un 13e mois.


3/ Soutenir le pouvoir d’achat des plus modestes
.

  • Nous réduirons la pauvreté des personnes âgées. Le minimum vieillesse, pour une personne seule, est aujourd'hui d'environ 800 euros : nous le porterons au-delà de 900 euros.
  • Nous réduirons la pauvreté des personnes en situation de handicap. L'allocation aux adultes handicapés (AAH), pour une personne seule, est aujourd'hui d'environ 800€ par mois : nous la porterons au-delà de 900 par mois.
  • Nous lutterons contre le non-recours aux aides sociales avec la création d’un versement social unique et automatique. 

Encore une question ? Contact Contact