Le budget de votre campagne

Un candidat ne peut pas mener une campagne électorale sans ressources financières. Tracts, affiches, déplacements et locations (de salles, de matériels, de véhicules, etc...) sont autant de dépenses à supporter et à financer.


Sachez que la loi prévoit dans une certaine limite le remboursement par l’Etat des frais de campagne pour les candidat(e)s qui recueillent au moins 5% des suffrages exprimés, à concurrence de 47,5% du plafond des dépenses autorisées. Toutes les obligations et les recommandations qui suivent obéissent à un double impératif :

  • Trouver de l’argent pour pouvoir financer la campagne ;
  • Obtenir le remboursement des dépenses électorales par l'Etat après le scrutin. 

Veillez à bâtir – pour les 2 tours du scrutin avec votre mandataire financier et votre directeur(trice) de campagne – un budget prévisionnel qui sera certainement exigé par la banque ; plus encore si vous souscrivez un emprunt ou sollicitez une autorisation de découvert. 

Élaborez un calendrier prévisionnel avec tous les événements que vous souhaitez organiser, les outils de communication que vous entendez produire, chiffrez toutes les dépenses sans occulter les frais fixes (téléphone, location, assurances, fluides, salaires, etc.), et prévoyez les ressources nécessaires (apport personnel, dons et concours bancaire). 

Élaborez votre budget

Nous vous recommandons d’établir votre budget au regard du plafond maximal des dépenses et du plafond de « Remboursement forfaitaire de l’Etat » (RFE).

Le plafond maximal des dépenses autorisées calcule ainsi :
(38 000 € + 0,15 € X le nombre d’habitants de la circonscription) X le coefficient d’actualisation (1,26 ou coefficient dérogatoire pour les territoires d’Outre-mer).
En pratique, cela varie entre 70.000 et 100.000 €. 

Le plafond de dépenses remboursables correspond 47,5% du plafond de dépenses autorisées.

Document utile à télécharger
Plafond de dépenses LEG 2017


Points de vigilance

Nous vous invitons à limiter le montant de vos dépenses directes à la somme de : plafond de remboursement forfaitaire + total des dons recueillis.

Au-delà, vous ne seriez remboursés que partiellement.

Dans tous les cas, nous recommandons fortement de veiller à ce que votre budget de campagne ne dépasse pas 90 % du plafond légal des dépenses autorisées.

Lors de la préparation de son budget , le (la) candidat.e doit inclure le montant des concours en nature : les siens, ceux des militant.e.s et aussi, ceux au titre de la contribution du siège du mouvement En Marche ! Vous recevrez une information quant au niveau prévisible de cette dernière.

Le remboursement des dépenses de campagne ne concerne que les candidat.e.s ayant réalisé plus de 5% des suffrages exprimés.


Dossier complet à télécharger 
Documents utiles mandataire financier

Encore une question ? Contact Contact